ABF et plus-vie'eau toiture solaire

Publié le par lemoine_sylvain

Maison de Jacquet du 12 place de Verdun à Arlanc.


L'acquisition de cette maison est du au décès de ma Grand mère et marraine Marguerite Estrade née Verrière. Son Père Jean Verrière avait laissé cette tranche à Monsieur Porteneuve charpentier menuisier, pour qu'il y installe son atelier. Sans enfant, son neveux par alliance M Pérufel en hérita, célibataire à sa mort, ses neveux ont décidé de la vente de la maison, que j'ai acquis, moi: Sylvain Lemoine grâce au bas de laine de Mamy!


Spécialiste des énergies renouvelables et de la maison écologique, je développe depuis 2001 l'idée de lieu de vie respectueux de la terre nourricière (cf: www.bio-reseau.net). Cette réflexion globale m'a mené sur les chemins de la sobriété; les anciens en avaient tracé les trajectoires sur les reliefs des terroirs, et intégré les conditions climatique.


J'ai cultivé les jardins en terrasse de mes ancêtres sur les pentes de la haute ville, afin d'apporter des aliments sains aux visiteurs de cette maison. J'expérimente sur la première décharge ménagère d'Arlanc (des années 60), au lieu dit Croix de Jacquet, un aménagement en permaculture afin que la friche devienne nutritive. Cette croix est le départ du pèlerinage de Notre Dame de la Roche située aux confins des gorges la Dore et la Dolore, sur le bas de l'arête schisteuse séparant ces rivières se dresse Arlanc.



Je recherche maintenant à réaliser une porte pour le pays d'Arlanc: démonstrative d'une réhabilitation saine dans une battisse ancienne. En effet les aménagements passifs, possibles avec les technologies actuelles peuvent être les clés d'un habitat basse consommation dans un patrimoine plus que centenaire. Le savoir faire des bâtisseurs de l'époque sera le fil d'Ariane pour construire un projet intégré, harmonieux et efficace.


Mon premier hiver dans la maison avec une cuisinière à bois m'a permis d'appréhender les richesses naturelles valorisées par les constructeurs. Le puis mi taillé mi construit dans la roche est un réservoir ancestrale d'eau et de fraîcheur. Le rocher apparent dans l'atelier représente une source de géothermie passive qui tempère considérablement la maison. Le saloir séchoir sous le toit témoigne du coin chaud de la battisse, le faîtage est orienté Nord sud et les murs extérieurs est ouest. La seul possibilité d'équipement solaire se trouve donc sur le toit, l'intégration harmonieuse de captage doit faire l'objet de discussions transversales entre les thermiciens, architectes et organismes publiques de protection du patrimoine.


J'espère pour tous que nous trouverons ensemble des solutions esthétiques et harmonieuses d'aménagement durable du patrimoine.

Puis de lumière et toiture futur:

je vais mener une investigation sur les puis de lumières à l'ancienne, dans le bourg d'Arlanc.

Publié dans maison jacquet

Commenter cet article

toiture solaire 16/03/2012

Très interessant, j'aime l'idée d'adapter les solutions aux spécificités des maisons et non l'inverse!